2018-12-04

La durabilité : un concept du passé ou du futur ?

Lors de l’événement marketing organisé par Pro Carton/PROPAK en Autriche en octobre 2018 Hartwig Kirner, directeur général de Fairtrade Autriche, a clairement souligné que la future économie du recyclage a déjà commencé et que le succès n’est plus concevable sans produits durables. Les ventes de produits Fairtrade ont totalisé 8,49 milliards de dollars à l’échelle mondiale en 2017.

Rien qu’en 2017, les ventes ont augmenté de 8 pourcent. Le mouvement a démarré en 1988 aux Pays Bas. Aujourd’hui, Fairtrade International collabore avec 1,6 million d’agriculteurs de 75 pays. Hartwig Kirner vient de l’industrie des produits de marque et durant les 11 dernières années il a fait de Fairtrade l’une des marques les plus importantes d’Autriche.

Un développement positif

« Contrairement à l’opinion populaire, le monde s’est développé de manière très positive ces dernières années : il y a moins de pauvreté, 80 pour cent des gens savent lire et écrire, et au Bangladesh le taux de natalité est tombé à 2,3 enfants par femme. Néanmoins, la plupart des gens dans le monde pensent que le monde s’est empiré ces dernières années, surtout en Europe. »

« Beaucoup de gens pensent que les choses étaient mieux avant mais ce n’est pas vrai. La pauvreté ici était également bien plus répandue qu’aujourd’hui ; il n’était pas rare de voir sept ou huit personnes partager un deux-pièces et la plupart des gens avaient un travail physique très dur dans l’agriculture. On entend souvent : « Rien n’a l’air de marcher, le monde va de plus en plus mal. »

« Mais la réalité est complètement différente. Si on travaille pour rendre le monde meilleur, il devient meilleur. Cela veut dire que : les gens qui s’emploient à faire le bien sont réalistes !
Fairtrade s’est donné pour mission d’améliorer la situation des familles de petits agriculteurs en Amérique latine, en Afrique et en Asie. « Il ne s’agit pas de faire œuvre de charité mais de rémunérer équitablement les populations qui fabriquent des produits pour nous. Nous avons trois piliers de la durabilité dans nos portefeuilles de commerce de détail : le régionalisme, l’agriculture biologique et le commerce équitable. »

La confiance des consommateurs est vitale

« Aujourd’hui, 62 pour cent des gens disent rechercher un soutien dans leur vie. La confiance dans les institutions a diminué. C’est pourquoi la durabilité prend de plus en plus d’importance. Il y a une grande envie de produits honnêtes et purs. Le développement des ventes de produits Fairtrade était déjà très positif au début du millénaire mais sa croissance a littéralement explosé depuis la crise économique. Durant les 5 à 7 dernières années, le thème de la durabilité a pris une grande ampleur. »

79 pour cent des consommateurs font confiance à la marque Fairtrade. « II est important que nous ne restions pas immobiles, que nous continuions à nous développer. Il ne doit jamais y avoir le moindre soupçon sur quoi que ce soit. En particulier lorsque vous êtes bien positionné en tant qu’industrie en matière de durabilité vous devez faire beaucoup d’efforts dans ce domaine. »

Des enquêtes montrent que les gens veulent de plus en plus de produits Fairtrade. « Presque les trois-quarts des gens disent qu’ils veulent acheter des produits Fairtrade. Je sais que ce n’est pas réaliste mais cela montre que cette tendance gagne en importance dans la société. En Autriche, la marque Fairtrade compte maintenant parmi les 25 plus grandes marques du pays. »

Savoir profiter des opportunités

« On ne le dira jamais assez : la durabilité est un sujet brûlant. L’industrie agro-alimentaire constitue actuellement un vrai moteur ici et est à l’origine de nombreuses initiatives nouvelles. Il ne s’agit plus de faire semblant d’être écologique, il y a un vrai travail de fait parce que le commerce comprend les consommateurs mieux que quiconque et sait ce qu’ils veulent. Le problème de la durabilité est allé jusqu’au cœur de la société. Le thème des plastiques est devenu l’une des plus grandes tendances de la société : l’opportunité de positionner le carton contre le plastique n’a jamais été meilleure. »

« Mais je déconseillerais les sermons et les mises en garde. Les consommateurs n’apprécient pas cela. Chez Fairtrade, il y a longtemps que nous avons cessé de le faire. Les gens se sentent frustrés lorsqu’on ne fait qu’attirer leur attention sur les problèmes. Ils veulent une image positive et chez Fairtrade nous constatons que les gens nous écoutent beaucoup plus lorsque nous nous concentrons sur les aspects positifs d’une stratégie durable. L’industrie du carton et des étuis doit montrer ce que ses produits peuvent faire. L’heure du carton est venue mais cette opportunité doit également servir à renforcer l’écologie. »

« Lorsque je vois combien le monde a changé en mieux ces dernières années, je suis fier de constater durant cet événement que les gens discutent du thème des emballages sur une excellente plateforme et qu’ils travaillent à des solutions positives. Je suis ravi de voir que l’industrie du carton et des étuis prend très au sérieux le thème de la durabilité. »


Pro Carton members, patrons, partners

Barcelona Carton
Kotkamills
Pankaboard
WestRock
RenoDeMedici
Storaenso
WEIG-Karton
Metsä Board
Mayr-Melnhof Karton
Mel
Kartonsan
International Paper
Iggesund
Fiskeby
Buchmann Karton
Billerudkorsnas
International Packaging Group
BOBST
Heidelberg
Sappi
ECMA