L'industrie européenne du papier respecte ses engagements en matière de réduction des émissions et de recyclage

Communiqué de presse du Cepi, Bruxelles, 09 juillet 2021 Avec le ralentissement de l'économie européenne et les restrictions sanitaires, la consommation européenne de papier et carton a diminué de 5,3% en 2020 par rapport à 2019, pour un total de 71 millions de tonnes. Les membres du Cépi ont produit 85,2 millions de tonnes de papier et de carton, soit une baisse de 4,8% par rapport à 2019. Cette tendance à la baisse a été observée dans de nombreuses autres régions du monde, à savoir les États-Unis, le Japon, le Brésil et le Canada. La crise du Covid a accéléré les tendances existantes, tant négatives que positives. Malgré le ralentissement de l'économie européenne et les restrictions sanitaires, la plupart des usines ont fonctionné sans perturbation en 2020, même si certaines ont fonctionné à vitesse réduite en raison de la baisse de la demande. En 2020, la pandémie a accéléré le déclin structurel des qualités graphiques mais a stimulé la production des qualités d'emballage ainsi que du papier sanitaire et ménager. La production globale des qualités graphiques, y compris le papier journal, a diminué de 19%. La demande des éditeurs, des bureaux et des imprimeries commerciales a chuté de façon spectaculaire. En revanche, la production de papier et carton d'emballage ainsi que de papier sanitaire et ménager a augmenté de 2,1% et 3,1% respectivement en 2020, tandis que la production de papier et carton spéciaux est restée stable. Les papiers et cartons d'emballage sont des matériaux essentiels au transport et à la livraison de fournitures, comme les médicaments ou les aliments, ils ont également bénéficié de l'accélération du commerce électronique liée à la crise sanitaire. La demande de produits sanitaires et ménagers a bénéficié des exigences accrues en matière d'hygiène, malgré les restrictions affectant les marchés "hors foyer". Également affectée par le ralentissement économique et la baisse de la production de papier et de carton, la consommation de pâte à papier a diminué de 6,4%. La production totale de pâte à papier a diminué de 4,7%, tandis que la production de pâte commerciale est restée inchangée. Les exportations nettes restent fortes malgré une légère baisse Les exportations de pâte commerciale ont augmenté de 2,8% tandis que les exportations de papier et de carton ont diminué de 3,1%, soit moins que la production et les importations (-4,5%). Si l'on combine la pâte commerciale et le papier et le carton, la part de notre production destinée à l'exportation a atteint un nouveau sommet : 26% en 2020. La performance en matière de durabilité est en bonne voie Tout en fournissant des produits essentiels aux citoyens européens en 2020, l'industrie papetière européenne a respecté son programme de compétitivité et de durabilité. Malgré l'impact de la pandémie sur la disponibilité et la qualité du papier à recycler tout au long de l'année 2020, le taux de recyclage européen a augmenté de 1,4 point de pourcentage pour atteindre 73,9% en 2020. Si l'on considère les progrès réalisés depuis 1998 - année de référence pour le premier engagement volontaire fixé dans la Déclaration européenne sur le recyclage du papier [1] - le recyclage a augmenté de 40%, soit 16,0 millions de tonnes. Les émissions directes de CO2 de l'industrie papetière européenne ont également diminué de 7,1% en 2020, principalement en raison de la réduction de l'activité mais aussi des efforts continus de l'industrie pour se décarboniser. En conséquence, les émissions spécifiques de CO2 (par tonne de produit) ont encore diminué de 3,1% en 2020. En termes d'utilisation de l'énergie, 62,2% de la consommation de carburant était basée sur une énergie renouvelable : la biomasse ligneuse provenant de forêts européennes gérées durablement. "Je suis fier d'annoncer aujourd'hui que nos investissements dans la réduction des émissions et l'utilisation d'énergies renouvelables portent leurs fruits, avec une réduction de 7,1% de nos émissions directes de CO2 l'année dernière. Nous restons en tête des industries qui passent aux énergies renouvelables, ces dernières représentant 62,2% de notre énergie primaire en 2020. Notre engagement en faveur du climat est encore plus important cette année, à quelques jours du paquet "Fit for 2030" de la Commission européenne. Il réorganisera radicalement le cadre réglementaire afin de parvenir à des réductions d'émissions plus importantes d'ici à 2030", a commenté Jori Ringman, directeur général du Cepi. La production reprendra avec la reprise économique en 2022 À l'avenir, la demande de papier et de carton bénéficiera sans aucun doute du rebond économique prévu pour 2021. Selon la Commission européenne, l'économie de l'UE devrait croître de 4,2% en 2021 et se renforcer pour atteindre environ 4,4% en 2022. À la fin du mois d'avril 2021, la production de papier et de carton dans les pays du Cepi a augmenté de 1,0% par rapport à la même période de l'année précédente. Accéder à l'intégralité des statistiques clés 2020 du Cépi ici. [1] Le Conseil européen du recyclage du papier (EPRC) a été créé à l'initiative de l'industrie en novembre 2000 pour suivre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de recyclage du papier.