2016-02-24

« Abandonner le plastique »

À la question, « Durabilité oui, mais comment ? », Martina Hörmer, Directrice des marques propriétaires chez REWE International, a donné une réponse claire. Lors du récent événement marketing co-organisé par Pro Carton et Propak Austria à Vienne, elle a très clairement expliqué que les possibilités offertes par les cartons étaient encore loin d’être épuisées.

La marque bio de REWE, « Ja! Natürlich » (Oui, naturellement) met l’accent sur les emballages verts avec d’excellents résultats. Depuis 2011, les emballages des produits Ja! Natürlich ont été graduellement transformés en options respectueuses de l’environnement. L’une des principales questions est de savoir comment communiquer cette transformation, comment obtenir l’adhésion des clients, en particulier au niveau du point de vente. Voici les principales déclarations de Martina Hörmer :

« Ja! Natürlich n’est pas seulement une marque pour les produits alimentaires biologiques, elle représente également un mode de vie écologique. La majorité des clients veulent moins d’emballage, pas ou peu de plastique et ils veulent des emballages réutilisables que l’on peut recycler.

En termes de matières premières, cela signifie que nous travaillons avec des matières renouvelables, qui se régénèrent. Nous avons démarré en 2011 avec des solutions progressives et jusqu’à présent, nous avons économisé 200 tonnes de plastique. Toutefois, le sujet ne peut pas être considéré comme définitivement acquis. Les clients doivent être sensibilisés à la question et cela demande que les informations, l’éducation et la transparence soient effectivement perçues par les consommateurs.

Nous nous sommes fixé un cap, celui d’abandonner le plastique. L’emballage doit tenir ses promesses. Dans notre cas, il doit distinguer les marchandises des produits conventionnels, il a une fonction protectrice pendant le transport et la manipulation en magasin. Il est important pour la durée de vie en rayon, l’hygiène, l’étiquetage et le stockage. L’emballage est un vendeur, il doit tout transmettre sur le produit ; il doit être en quelque sorte l’homme à tout faire.

Bien sûr, l’initiative était également soutenue par la publicité, comme par exemple, des annonces publicitaires, des affiches ou des publireportages, des spots radio et une bannière avec un sachet alu et cellulose en décomposition fabriqué en pâte à bois. Bien évidemment, le point de vente joue aussi un rôle important. Les clients doivent être confrontés à la question ; un travail de longue haleine. Les emballages verts sont très bien acceptés, les clients les remarquent et les apprécient. L’industrie en a aussi pris bonne note et nous avons atteint un haut niveau de sensibilisation, de même que nos emballages ont été plusieurs fois primés.

Nous ne sommes pas encore au bout du tunnel. 200 tonnes c’est beaucoup, mais ce n’est pas assez. Nous devons analyser chaque gamme de produits. Il reste encore un énorme potentiel dans de nombreux domaines. En termes de mise en œuvre, nous devons échanger davantage nos idées avec les fabricants, les fournisseurs et la distribution. Toute la filière doit être impliquée si nous voulons vraiment être efficaces en matière de durabilité. »

Le message était clair : il y a encore beaucoup de potentiel pour le carton et les cartons plats. Une excellente occasion pour l’industrie d’adopter des idées créatives et de devenir elle-même créative. Tout simplement, l’emballage carton est la meilleure solution chaque fois qu’il peut être utilisé.

Plus d’informations :
Pro Carton, Suzanne E. McEwen
mcewen@procarton.com


Pro Carton members, patrons, partners

Barcelona Carton
Pankaboard
WestRock
RenoDeMedici
Storaenso
WEIG-Karton
Metsä Board
Mayr-Melnhof Karton
Mel
Kartonsan
International Paper
Iggesund
Fiskeby
Buchmann Karton
Billerudkorsnas
Kotkamills
International Packaging Group
BOBST
Heidelberg
Sappi
ECMA