Use this contact form if you have any suggestions or questions for us. You’re also welcome to sign-up for our Pro Carton news here. * indique un champ obligatoire
Développement Durable

Empreinte carbone – fossile

L’empreinte carbone est la quantité totale de dioxyde de carbone et autres émissions de gaz à effet de serre associée à un produit, y compris à ses matières premières et à sa production, sa chaîne d’approvisionnement et parfois aussi à son utilisation et à sa fin de vie, son recyclage et son élimination.

Il n’existe actuellement aucune approche standard pour le calcul de l’empreinte carbone, mais le sujet est à l’étude au sein de l’ISO (International Standards Organisation). La mesure de la quantité de CO2 émis par les combustibles fossiles constitue une approche de base.

Dans le débat sur l’empreinte carbone, les industries des produits du bois, dont fait partie l’industrie du carton plat, ont une caractéristique unique à apporter à la discussion : la matière première (la fibre de bois) qui provient de forêts gérées durablement dont les arbres absorbent et stockent le carbone.

 

Rôle de la matière première naturelle des cartons plats

Le cycle du carbone pour les produits en carton est une boucle fermée qui commence et finit avec les forêts durablement gérées :

  • Le CO2 est absorbé et stocké dans les arbres. La gestion durable des forêts maintient ou augmente la quantité de CO2 stockée.
  • Les coupes d’éclaircie et les chutes sont transformées en fibres, puis en carton plat dans les usines qui, pour la plupart, produisent leur propre électricité dans le processus de production à partir des déchets de bois.
  • Le carbone est stocké dans les fibres de bois du carton mis sur le marché.
  • Les emballages carton peuvent être recyclés et ce processus prolonge le temps de stockage du carbone dans les produits mis sur le marché.
  • À la fin de leur durée de vie utile, les emballages carton peuvent être éliminés, par exemple par incinération avec récupération de l’énergie et dans ce cas, ils remplacent les combustibles fossiles.
  • Le carbone est libéré par la dégradation naturelle ou par les processus d’élimination.
  • Le carbone est alors absorbé et stocké par les forêts gérées durablement.

Le processus de séquestration du carbone par les forêts est étroitement lié au renouvellement de celles-ci. Les forêts renouvelables et durables produisent la matière première d’origine servant à la fabrication du papier et du carton.

Les matières renouvelables sont composées de biomasse ou fabriquées à partir de la biomasse durablement gérée et continuellement alimentée par des processus naturels. Les forêts gérées de manière responsable ont un rôle important dans la production de la biomasse et des matières renouvelables, ainsi que dans la modération du changement climatique.

L’empreinte carbone des cartons calculée par Pro Carton

Pro Carton a calculé une empreinte carbone qui mesure la quantité de dioxyde de carbone et les équivalents de gaz à effet de serre émis par les combustibles fossiles dans la production des emballages carton. Elle a ainsi établi une moyenne pour l’industrie européenne du carton qui englobe les fibres primaires et recyclées du carton plat et des emballages carton imprimés. Cette moyenne étant établie, l’objectif est maintenant de s’efforcer à l’améliorer continuellement.

Le calcul de l’empreinte carbone moyenne de l’industrie réalisé par Pro Carton commence dans la forêt (le berceau) et finit à la porte de sortie du cartonnier (sortie de l’usine). Il utilise des données environnementales spécifiques aux industries du carton et des cartonnages ainsi que des données forestières communes à tous les produits en papier et en carton. Cette approche du berceau à la sortie de l’usine n’inclut pas les calculs d’émission de carbone impliquant le revendeur ou l’utilisateur final, ni l’élimination finale du carton (p.ex. incinération avec récupération de l’énergie).

En tant que partie de la chaîne d’approvisionnement d’un produit emballé, les calculs de l’empreinte carbone de Pro Carton peuvent s’avérer très utiles à un propriétaire de marques ou à un détaillant pour leurs propres calculs de l’impact total d’un produit emballé.

L’empreinte carbone calculée par Pro Carton

Les dernières données, recueillies en 2014, indiquent que l’industrie européenne du carton a continué de s’améliorer dans toutes les catégories d’impact environnemental.

Le dernier chiffre pour l’empreinte carbone moyenne des emballages carton est 885 kg d’émissions de CO2 fossile par tonne de carton plat produit et transformé.

L’amélioration de la performance environnementale s’explique principalement par une utilisation plus efficace de l’électricité, une utilisation accrue de la bioénergie et une plus grande attention à la mesure et au contrôle de l’utilisation de l’eau.

Le Rapport Pro Carton sur les données environnementales 2014 a été révisé par l’IFEU (Institute for Energy and Environmental Research) à Heidelberg, Allemagne.