Use this contact form if you have any suggestions or questions for us. You’re also welcome to sign-up for our Pro Carton news here. * indique un champ obligatoire
Utilisation efficace des ressources

Empreinte carbone

Bien que le dioxyde de carbone et d’autres émissions de gaz à effet de serre ne soient pas des ressources en tant que telles, ils ont été cités comme des indicateurs pouvant servir à mesurer l’utilisation des ressources d’un produit.

 

Carbone fossile

L’empreinte carbone des cartons mesurée par Pro Carton est de 885 kg / tonne de CO2 fossile émis par la production et la transformation du carton.

L’industrie poursuit ses améliorations grâce à une utilisation plus efficace de l’électricité, à une plus grande utilisation de la bioénergie et à une attention renforcée pour le contrôle et la mesure de l’utilisation de l’eau.

Carbone biogénique

La matière première du carton plat est la fibre de bois (une ressource renouvelable des forêts gérées durablement). Lorsqu’ils poussent, les arbres capturent et emmagasinent du CO2 et lorsque la fibre de bois est transformée en cartonnage, le CO2 reste stocké dans les cartons. De plus, les cartons recyclés conservent le CO2 dans le matériau et l’empêchent de retourner dans l’atmosphère.

Malgré les avantages évidents de la matière première des cartons sur le bilan carbone, il n’existe actuellement aucun moyen d’inclure le carbone des forêts dans l’empreinte carbone des produits dérivés des forêts. Pour faire avancer le débat, ECMA (l’association des fabricants européens de cartonnages), avec le soutien de Pro Carton, a demandé à IVL (institut suédois de recherche sur l’environnement) de produire un rapport sur « l’empreinte carbone des emballages carton en Europe ».

Le rapport, publié en 2009, porte essentiellement sur la séquestration du carbone dans les forêts et suggère un lien entre la consommation de carton et la séquestration nette de carbone dans les forêts gérées durablement. IVL suggère qu’en raison de la demande du marché pour les emballages carton, 730 kg de carbone biogénique par tonne de cartons en moyenne en Europe sont éliminés de l’atmosphère. -730 kg CO₂ biogénique / tonne de cartons.

L’étude d’IVL complète le modèle de Pro Carton qui mesure la proportion d’équivalents de dioxyde de carbone émis par les combustibles fossiles utilisés par l’industrie (du berceau à la sortie d’usine). Pour 2014, l’empreinte carbone fossile de Pro Carton est de 885 kg/tonne de CO2éq. par tonne de cartons. Dans une approche du berceau à la sortie d’usine, les émissions de 885 kg/tonne de CO2 fossile équivalent sont largement compensées par les -730 kg de séquestration de CO2 biogénique

En 2009, IVL a également calculé l’empreinte carbone moyenne du berceau à la sortie d’usine des cartons transformés vendus en Europe. Elle représentait le total des émissions de gaz à effet de serre produites par une tonne en moyenne de cartons fabriqués, transformés et imprimés en Europe cette année là, en tenant compte de la combinaison de fibres vierges et recyclées utilisées.

Pour plus d’informations sur l’empreinte carbone des boîtes en carton, veuillez consulter la section Environnement de la rubrique « développement durable ».