2014-02-27

Dites-le avec du carton

Laisser un commentaire

Alors que le marché européen du chocolat industriel semble largement saturé, l’industrie prévoit une augmentation des chiffres de vente par les exportations et à travers les nouveaux défis offerts par le segment du haut de gamme. En Europe, seul ce segment de marché offre de réelles opportunités de croissance (en grande partie grâce à un emballage carton adapté).

Au cours de ces trois dernières années, l’industrie du chocolat a dû faire face à une division du marché. Les principaux fabricants n’enregistrent pratiquement aucune croissance. Le marché est extrêmement sensible au prix, il est difficile de pratiquer une augmentation de prix sans perdre des parts de marché.

Le prix des principaux ingrédients augmente également. Dans l’Union européenne, le prix du sucre est passé de 600 euros la tonne à 720 euros entre 2008 et 2013. Le prix du cacao sur le marché mondial varie entre 2 000 USD et 3 800 USD la tonne. Il en va de même pour les noisettes qui constituent l’ingrédient le plus cher après le cacao. Les prix ont doublé au cours des trois dernières années.

Martin Dowideit de « Handelsblatt » estime que « le chocolat est un produit d’achat d’impulsion. Il ne figure pas sur la liste des courses mais c’est l’emballage qui provoque la tentation ». La Suisse, le Royaume-Uni et l’Allemagne sont en tête de la consommation mondiale (les Suisses sont champions du monde avec une consommation annuelle de 11,9 kilogrammes par habitant et par an).

Sans surprise, les Suisses ont découvert très tôt la vraie valeur de cette douceur marron. Avec les produits Finest Pralinés, Lindor et Excellence, Lindt & Sprüngli est le leader mondial du chocolat haut de gamme et est vendu dans plus de 100 pays. En 2004, Lindt avait déjà lancé la tendance pour les tablettes de chocolat et avait apporté « un peu de luxe » dans un produit de masse ordinairement bon marché. Beaucoup ont suivi son exemple depuis.

« Notre gamme Excellence qui contient 70 % de cacao a généré un chiffre d’affaires fantastique », indique le responsable Lindt, Adalbert Lechner. « Le chocolat Lindt représente cette petite touche de luxe dans la routine quotidienne que les gens apprécient comme une récompense, même en période de difficultés économiques ». Ce segment avec des marques comme Lindt, Suchard, Hussel ou Hachez n’utilise pratiquement que des emballages carton. « Il y a quatre raisons principales à l’utilisation du carton pour les emballages des chocolats haut de gamme », explique Marie-Eugénie Barrelet de Villars, Maître Chocolatier : « le coût de l’emballage, l’éco-responsabilité, la qualité d’impression et la rapidité de réalisation ».

La qualité d’abord
Selon le consultant alimentaire suisse James Amoroso, le chocolat cher profite d’une croissance bien supérieure aux produits de masse : « cette tendance va probablement continuer au fur et à mesure que les gens prennent conscience que le chocolat doit être réservé aux occasions spéciales et ne pas être consommé en grandes quantités ».

Les fabricants de spécialités ont profité de ces nouvelles opportunités sur le marché du chocolat. Par exemple, le nouveau « myswisschocolate », fondé en 2010, compte déjà 100 000 clients dans 32 pays pour les productions personnalisées ou les commandes en ligne. Chez myswisschocolate.ch, on peut commander différentes spécialités et concevoir son propre emballage (en carton bien sûr). Le fondateur, Sven Beichler, déclare : « les consommateurs veulent des produits uniques qui répondent à leurs besoins personnels plutôt que des produits de masse. Et les gens sont prêts à dépenser de l’argent pour un produit spécial haut de gamme.

Dolfin et Pierre Marcolini en Belgique, Coppeneur ou Wagner en Allemagne, Damian Allsop ou Willies Cacao en Angleterre, Michel Cluizel, Jean-Paul Hévin, La Maison du Chocolat, Patrick Roger ou Valrhona en France, Domori ou Stainer en Italie, Xocolat ou Zotter en Austrche et Lindt & Sprüngli ou Villars en Suisse : le segment haut de gamme se développe, de plus en plus de fabricants s’intéressent à la très haute qualité. Les gammes proposent des recettes et des compositions intéressantes, telles que fromage de montagne ou chili, chanvre et moka, alcool de framboise, café-prune et bacon caramélisé, ou des mélanges avec des épices orientales. Mais tous ont en commun le carton, qui est le matériau d’emballage préféré.

www.finanzen.net
www.handelsblatt.com
www.sg-network.org
www.swissinfo.ch

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Pro Carton members, patrons, partners

Barcelona Carton
Pankaboard
WestRock
RenoDeMedici
Storaenso
WEIG-Karton
Metsä Board
Mayr-Melnhof Karton
Mel
Kartonsan
International Paper
Iggesund
Fiskeby
Buchmann Karton
Billerudkorsnas
Kotkamills
International Packaging Group
BOBST
Heidelberg
Sappi
ECMA